Forte de son expérience dans Guild Wars, nous avons débarqué sur Aion, impatients de découvrir un nouveau jeu, mais avec la volonté de parcourir le jeu et de le savourer plutôt que d'entrer dans un système de compétition comme sur GW (ceci dit, le 1er jour de classement, nous étions 8ème sur le serveur). Seulement nous avons eu du mal à trouver la saveur de ce jeu. Bien que nous participions aux prises de forteresses  et faisions d'ailleurs partie de l'une des légions les plus actives du serveur sur ce point et même l'une des très rares légions à tenter la prise de forteresse pendant le coup dur Élyséen (sachant bien qu'on allait se faire rouler dessus), nous avons eu du mal à prendre plaisir au jeu. Nous nous sommes toute fois allié avec des légions sympathiques et actives telles que les Yggdrasil et les Saint Graal. Mais le jeu ne permettant pas une communication facile entre les membres de plusieurs légions  (comme le canal alliance l'aurait fait sur Guild Wars), le contact n'était maintenu qu'au niveau des leaders.

Nous avons passé 6 mois à monter nos personnages, les stuffer, finir les instances tout en se maintenant 18eme (environ) légion du serveur sans rien faire pour, puis la lassitude nous a pris, surenchérie par la mauvaise ambiance du serveur. Ce (très) court passage sur Aion nous aura toute fois permis de rencontrer des gens très sympas dont beaucoup nous ont rejoints sur Guild Wars 2.

Cette expérience sur Aion n'ayant pas comblé nos espérances, nous faisions face à une situation inédite: nous avions un groupe, une infrastructure, mais pas de jeu ! C'est ainsi qu'apparut pour la première fois le terme de guilde multi-gaming au sein des HORI, même si l'idée n'était pas clairement posée à l'époque.

La guilde cumula ainsi des activités sur de nombreux jeux : Ced, nostalgique, relança la guilde sur GW1, un serveur TrackMania Nations Forever fut créé (annonçant l'actuel HORI TM² Stadium), une première équipe alla se frotter à la compétition sur League of Legends (saison1), un premier serveur Minecraft fut crée (aujourd'hui perdu, mais largement dépassé par l'actuel serveur). C'est pendant cette période, rythmée par les projets en tous genres, que nous avons rencontré les Sword of Light [SOL] lors d'un passage sur Aion f2p avec qui nous avons constitué une alliance RvR et qui nous ont plus tard rejoint sous l'égide de Horizons Infinis Multi-Gaming.

A l’approche de la sortie de GW2, la guilde retrouva son fonctionnement habituel, centré sur un jeu unique. Dans notre esprit, nous étions sur GW2 pour longtemps, et de nombreux objectifs s’offraient à nous: faire progresser la guilde en termes de points d’influence, développer une alliance RvR forte et établir une organisation pour nos sorties en PvE.

Après une première phase de mise en place et de levelling, les sorties RvR trouvèrent leur rythme de croisière (serveur Fort Ranik), et les premiers contacts commencèrent à se nouer avec les guildes qui partageaient souvent la même map: Le Clan Daekyn et La Garde de Danthalion. Trois grandes alliances étaient déjà en place sur le serveur, et c’est naturellement que notre groupe de guildes prit le contrôle du dernier territoire frontalier encore sans leadership. De semaine en semaine, notre alliance prit son envol et à son apogée, elle comptait 6 guildes: aux trois guildes fondatrices s’étaient ajoutées les Lames de Feu, les Bravesong et une partie de l’alliance GDR : les Bourrins sans Frontières [BsF] qui furent rejoints par certains HORI après notre départ de GW2. Cette période donna lieu à nos batailles les plus épiques sur GW2, et notre commandant, Sten, était souvent appelé à prendre le lead de la map.

Mais là encore, c’est du jeu lui-même que vinrent les problèmes : un sentiment de lassitude s’installait peu à peu, dû principalement au manque de complémentarité des classes entre elles  (tout le monde peut tout faire = chacun pour soi) qui allait contre notre volonté de jouer en équipe, et au peu d’intérêt que présentait le RvR (pourtant le principal moteur du jeu) pour la progression du personnage. C’est ainsi que début Janvier 2013 nous annoncions la fin (pour l’instant) de nos activités sur GW2.

Mais ce ne devait pas être la fin, mais plutôt le début d’une nouvelle période pour les HORI : la création d’une structure multi-gaming, cette fois pleinement assumée, avec pour ambition de développer et de maintenir des activités sur plusieurs jeux en fonction des envies des membres.

En ligne